Senseless again Une exposition, simplement, de quatre jeunes artistes d’ici, ou de juste à côté,  qui ont étudié la peinture, dans un même atelier, s’y sont connu.e.s ou non, et qui explorent aussi (aussi !) divers autres ‘médias’, non parce qu’il faut, aujourd’hui, être multichose, non, leur travail ne répond à aucun mot d’ordre, contemporain, actuel ou traditionnel, mais à une recherche, à des doutes inquiétants, mais finalement féconds. Pas une recherche pour la recherche non plus, pas larecherchenart, mais plutôt une pérégrination qui glane et grappille, ou ne trouve pas, ou ‘tombe’ sur ce qu’elle ne cherche pas (oui, même si serenpidity est devenu un cliché, un de plus). À travers la photo, l’écriture, la peinture, la lithographie, la vidéo, tout ce qui peut tomber sous la main, qu’on peut toucher, manier, caresser, coller, décoller, sans distance, démultiplier. Et ce qui en ‘sort’, ce sont non pas des images, mais des éclairs, des échappées, des éclipses de sensible. Dans ‘sensible’ il y a sens, à tous les sens : ne s’arrêter à aucun, les jouer les uns contre les autres… Senseless acts of sense(s).     An exhibition, just an exhibition, four young artists from this part of the world, who all studied painting, at the same school, where some of them met, others not, all of whom also (also !) explore other ‘media’, not because it is now the done thing, not because you have to be multi-whatever: their work does not obey slogans, whether ‘contemporary’, newfangled or traditional, but involves research, doubts and uncertainties, and inventions.  This is not research for its own sake or for the sake of an institution, not researchinart, but rather a meandering exploration, garnering and  picking, failing to find what it is  looking for, or stumbling across what it was not seeking (serendipity, as they say). Through photography, writing, lithography, video, anything one may come across, get one’s hand on, handle, stroke, stick or paste, unstick, bereft of distance, multiply. What comes ‘out’ of this are not ‘images’, but rather flashes, gaps and vistas, eclipses of the sensible. ‘Sensible’ implies sense in all its senses, don’t pay inordinate attention to any one of those senses, but play them against one another.  Senseless acts of sense(s).Philippe HuntExposition ouverte du 4 Fev 2022 au 27 Fev 2022.Permanence / le samedi et le dimanche de 14h à 18h.5/02/2022 > 14H – 18H6/02/2022 > 14H – 18H12/02/2022 > 14H – 18H13/02/2022 > 14H – 18H19/02/2022 > 14H – 18H20/02/2022 > 14H – 18H26/02/2022 > 14H – 18H27/02/2022 > 14H – 18H

 
L’exposition Gardiens, Portes et Poupées sera prolongée jusqu’au 23 janvier 2022.
 
 

EXPOSITION SUR L’AFRIQUE DE L’OUEST : « GARDIENS, PORTES ET POUPEES ».

Présenté par :

Yvon Goossens, Directeur de la Chambre Galerie et curateur de l’exposition.

Christine Haffner Sifakis, Fille de Benno Haffner, ancien Ambassadeur de l’EU en Afrique.

Asia Mireille Nyembo, Artiste visuelle.

Dans le sillage de ses missions artistiques, pédagogiques et multiculturelles, La Chambre Galerie propose avec cette exposition, un aperçu de la singulière collection de Benno Haffner et de sa fille Christine Haffner Sifakis, constituée d’une sélection d’objets traditionnels incongrus et curieux mais surtout passionnants et ce, tant sur le plan formel et iconographique que sur leurs intérêts anthropologiques et culturels. En effet, la plupart de ces objets n’ont encore jamais été étudiés, ni montrés au public. Des statues de gardiens protecteurs et de fertilités, diverses figures féminines, des masques dansés, des headdress zoomorphes, ainsi que des objets de la vie quotidienne, comme des chaises et des portes Dogons, des contenants et des poids Ashanti et des poupées Mossi et Akwaba. Il est également beaucoup question de féminité dans l’exposition avec diverse figures (des masques pour femmes, des grandes ancêtres, des poupées, des déesses, etc.) Au milieu de cette collection, l’artiste Mireille Asia Nyembo revisite les rapports qu’établissent la tradition dans une série photographique qui actualisent cet héritage ancestral et multiple. Cette exposition est pensée comme une célébration, un hommage aux ancêtres, une rencontre entre deux femmes, deux histoires, deux vécus ; un regard initiatique sur les seuils du visible. C’est une occasion unique de porter un regard sur les racines et les traditions profondes de ces cultures qui sont souvent mal connues.

Ouvert le samedi et le dimanche :
11.12.2021 / 12.12.2021 / 18.12.2021 / 19.12.2021 / 08.01.2022 / 09.01.2022 / 15.01.2022 / 16.01.2022 / 22.01.2022 / 23.01.2022 De 15h à 19h.

 
GUARDIANS, DOORS and DOLLS
An exhibition on art and rituals in West Africa.
 

An exhibition on art and rituals in West Africa. The exhibition « Guardians, doors and dolls » offers a glimpse into the unique collection of Benno Haffner, former EU Ambassador to Africa and his daughter Christine Haffner Sifakis, consisting of a selection of traditional objects: statues of guardians and fertility, various female figures, dance masks, zoomorphic ritual crest masks (Ci Wara), as well as objects of everyday life, such as Dogon stools and doors, Ashanti containers and weights, and Mossi and Akwaba dolls. In the midst of this collection, artist Mireille Asia Nyembo revisits the relationships established by tradition in a series of contemporary pieces that update this ancestral and multiple heritage. This exhibition is conceived as a celebration, a tribute to the ancestors, a meeting between two women, two stories, two experiences; an initiatory look at the thresholds of the visible. 

Please be accompanied by your vaccination certificate (CovidSafeBE app or printout with QR code), a valid proof of a negative PCR test or an antigen test or proof of recovery.

  

Réouverture de La Chambre Galerie / Une autre histoire de l’astronomie.

La Chambre Galerie a le plaisir de vous convier à sa première exposition de réouverture ce Dimanche 30 mai 2021 entre 15H et 21H.

Nous aurons le plaisir de vous présenter une scénographie qui propose un voyage entre littérature et astronomie à travers l’observation de l’espace dans les cultures byzantines, islamiques et chrétiennes. Ce sera l’opportunité de découvrir une autre histoire de l’astronomie.

 

Exposition / « La lumière sur… »

Artiste / Benjamin Loyauté

Scénographie / Nasrine Kheltent

Commissaire / Yvon Goossens