INITIATION ET VÉRITÉ ?

Initiation et Vérité, deux mots qui, dans leur rencontre, proposent un sens nouveau. Si le terme de vérité effraie l’opinion commune selon laquelle il y a autant de vérités qu’il y a d’individus qui la conçoivent, et si l’initiation semble connotée de l’idée que la vérité serait le privilège de l’initié ; et si, par conséquent, cette mise à l’écart, cette exclusion de celui qui n’a pas l’initiation, est parfois peu propice à partager nos regards sur le monde, on peut pourtant réfléchir à l’interrelation qu’entretiennent les deux termes en conjonction. Si aucune initiation n’a le monopole de la vérité, la vérité ne procède-t-elle pas d’une initiation en tant que telle ? A travers des pratiques souvent peu connues, obscures au sens premier du terme, comme le yoga, le chamanisme, le chi-kung, l’alchimie, l’astrologie, la franc-maçonnerie, etc., il s’agirait de réfléchir et de donner des pistes de réflexions sur le dialogue et la relation qu’on peut faire entre un type d’initiation et la Vérité. Ou comment une vérité peut-elle se transformer, devenir autre (dans son statut), par l’initiation. Dans la fiction littéraire, le « roman d’initiation », la figure du héros se transforme au fil de l’histoire. Que l’initiation soit cultuelle ou pas, il s’agit toujours de transformer le sujet initial par une quête, un perfectionnement. Dans les pratiques artistiques, l’actionnisme et les artistes performeurs ont également appréhendé les dimensions de culte, de transgression et de rituel comme des sortes de matériaux. Il s’agit encore de soulever des points de ruptures ou des points de convergences entre nos paradigmes occidentaux, rationalistes et les paradigmes dans lesquelles des pratiques initiatiques prennent leurs fondements. En dernier recours, il s’agira d’interroger la limite, le sens ou le non-sens d’un discours théorique sur une pratique initiatique. En effet, quelle jonction pouvons-nous établir entre la théorie et la pratique, qui sont intimement liées dans l’initiation ? Des regards, des croisements et des carrefours sont probablement propices à proposer une alternative à cette vérité relativisée. L’initiation, cadre paradigmatique, se conçoit donc comme un véritable « atelier de la Vérité » où l’outillage et le savoir-faire se travaillent lentement, pas à pas, ou se construisent et se déconstruisent nos représentations. Pour aller à la rencontre de ces représentations et comprendre leurs fondements, le pourquoi de telle position sur le monde, il est impératif de créer du dialogue. Le cycle de conférences « Initiation et Vérité » propose cet espace-temps de dialogue, de partage, de réflexion et de confrontation pour reconstruire ensemble nos épistémologies.

L’art et la pensée ?

 

Le cycle de conférences « L’art et la pensée » propose un cycle permanent de réflexion critique sur le domaine de l’art, sa production, sa diffusion, sa réception et son statut dans nos sociétés post-modernes. Ainsi, des convergences entre les arts et les discours qui leurs sont corolaires par des théoriciens et praticiens nous apparaissent fondamentales dans la construction collective d’une pensée de l’art multiple et plurielle dans le champ esthétique et anthropologique pour interroger et construire un cadre paradigmatique où l’art n’est pas simplement une valeur ajoutée au monde mais un prisme, qui permette de concevoir le monde, de le représenter, de l’interroger, de lui proposer l’opportunité d’un devenir.